DE
FR
IT
EN

aymo by APG|SGA : la publicité mobile la plus précise de Suisse.

Définie au mètre près, là où votre publicité mobile doit apparaître

aymo Mobile Targeting by APG|SGA est la publicité mobile la plus précise de Suisse. Cette technologie de données localisées, spécialement développée, utilise les données en temps réel d’applications mobiles suisses leaders de grande portée.
Plus de 3,8 millions de points de données localisées sont générés quotidiennement.

Il est ici possible de définir au mètre près la zone particulièrement pertinente pour votre campagne. Le groupe cible géographique est délimité par un polygone et un périmètre définis librement sur la carte géographique. La grande précision du ciblage mobile aymo permet d’augmenter considérablement la pertinence spatio-temporelle de votre message publicitaire. Allez chercher vos groupes cibles sur les smartphones.
L’avenir, c’est maintenant.

 

Seline Guggisberg est responsable Partner et Account Management chez aymo Mobile-Targeting et travaille depuis sept ans pour APG|SGA.  Dans cette interview, l’experte Out of Home et Mobile Media décrit l’avenir du marketing sans cookies.


Seline Guggisberg, aimez-vous les biscuits ?
(Elle rit) : « Non, pas vraiment. Je préfère les en-cas salés et j’ai un faible pour les petits canapés faits maison. »
 

Mais tout le secteur de la publicité parle de ces cookies en ce moment ! Qu’est-ce qui les rend si irrésistibles pour le marketing ?
« Je dois revenir un peu en arrière : à l’origine, les cookies étaient destinés à faciliter la navigation sur Internet, par exemple en mémorisant les centres d’intérêt et en simplifiant la saisie de longs mots de passe et noms d’utilisateur. Le succès des cookies dans le marketing repose donc sur d’énormes ensembles de données sur les profils des utilisateurs – avec des détails tels que la langue et les paramètres des pages, les adresses électroniques, les connexions et l’historique des sites web consultés – qu’ils transmettent aux opérateurs. Il en résulte des groupes cibles qui peuvent ensuite être utilisés pour des activités publicitaires. Actuellement, il s’agit de l’une des plus importantes techniques de livraison de publicité sur Internet. Le but est de connaître les préférences des utilisateurs afin de leur présenter des bannières ou des produits adaptés sur les sites web. »
 

En face, il y a le règlement sur la protection des données (RGPD) et les navigateurs minimisant les données. Comment tout cela s’articule-t-il ?
« Les first-party cookies, mis en place par l’opérateur du site web pour en assurer une utilisation simple, continueront d’exister. Les entreprises technologiques comme Apple et Google ont décidé de mettre fin aux third-party cookies d’ici 2023 au plus tard, ce qui aura des conséquences considérables pour le suivi et le marketing numérique. Cela concerne les données que les cookies collectent à des fins purement publicitaires pour des sociétés tierces. Ils manqueront dans le marketing à l’avenir. »
 

Quelle est la raison de la suppression des third-party cookies ?
La raison numéro un pour la disparition des third-party cookies est la protection des données. Depuis la mise en œuvre du RGPD, il est devenu clair pour tout le monde qu’il sera plus difficile, voire impossible, de continuer à utiliser des cookies pour le suivi. Cependant, la procédure s’éternise depuis des mois et donne du fil à retordre à la plupart des responsables marketing. Car beaucoup de choses sont encore incertaines. Je suppose que c’est pour cela qu’on appelle ça l’apocalypse des cookies dans le secteur de la publicité. »
 

La fin des cookies approche : quelles en sont les conséquences ?
« En bref : la diffusion de la publicité sur internet perd en précision et en rapidité. Si l’on s’adresse à un groupe cible plus large, la perte de portée et les coûts publicitaires augmentent. Les possibilités de mesurer les paramètres clés et les indicateurs clés de performance sont également réduites. Bien sûr, les implications sont encore beaucoup plus vastes, mais cela dépasse le cadre de cette interview. »
 

Comment APG|SGA peut-elle aider les annonceurs ?
« À l’avenir, les annonceurs devront se concentrer encore davantage sur l’établissement et le maintien de relations de confiance avec les clients. Les médias Out of Home et aymo ne sont pas concernés par l’avenir sans cookie et offrent une sécurité totale. APG|SGA garantit à ses clients des « Data with integrity », une pénétration rapide, une grande visibilité et des valeurs de performance élevées pour les panneaux d’affichage, les écrans et les médias mobiles. »
 

Et à quoi ressemble un monde post-cookie chez APG|SGA dans le domaine de la publicité mobile aymo ?
« Le fait est qu’il existe déjà des alternatives établies aux third-party cookies chez aymo. Prenons l’exemple de notre ciblage géolocalisé, qui s’adresse aux personnes de manière anonyme sur leurs smartphones avec de la publicité mobile. Cette technologie de données localisées développée spécialement par APG|SGA en 2017 repose sur une connexion de données directe à des applications suisses de grande qualité qui génère quotidiennement 3,8 millions de points de données localisées. Il est ainsi possible de restreindre les groupes cibles avec une précision d’un mètre et d’augmenter considérablement la pertinence locale et temporelle des messages publicitaires. On utilise ici des données GPS précises et validées first-party. La diffusion a lieu dans l’environnement premium souhaité, avec possibilité de réserver une couverture locale, régionale et nationale. L’offre se compose de six produits différents, absolument conformes à la protection des données, qui forment des groupes cibles en fonction des caractéristiques de leur location. Il s’agit d’une nouvelle façon de penser, très éloignée de la définition classique de groupes cibles avec des données sociodémographiques. »
 

En toute honnêteté : que faites-vous quand on vous demande d’accepter des cookies ?
« Je suis comme les 80 % des utilisateurs figurant dans le rapport de Wunderman Thompson sur la confidentialité : je veux la sécurité et le contrôle de mes données.. Donc, si c’est possible, je n’opte que pour les cookies indispensables. »
 

Chère Seline Guggisberg, merci beaucoup pour cet entretien et pour vos explications professionnelles.

None

Plongez dans l’univers aymo :
 

aymo.ch